Le coquillage d'Anataï / Editions du Rocher

Jeudi, 29 Mars, 2018 - 11:18

Un best seller italien enfin traduit en français

Dans la collection Editions du Rocher Etranger, dont l'ambition est de faire découvrir de grands noms de la littérature étrangère méconnus en France. : des auteurs qui écrivent sur l'âme profonde de leur pays. Le vieil Anataï est un chasseur légendaire, indissociable de son grand coquillage de mer. Il est la mémoire de cette terre, et Aïdymla jeune Kirghize est la déesse tutélaire du foyer. Dans Le coquillage d'Anataï, roman de Carlo Sgorlon (1930-2009), qui fut toujours attentif à la vie de son peuple frioulan, raconte l'épisode de la vie d'un petit groupe d'émigrants italiens qui participa à la construction de la transibérienne en Sibérie prérévolutionnaire. Cette diaspora de Frioulans composée de tailleurs de pierre, de menuisiers, de forgerons et de terrassiers, qui eurent raison des marécages générés par le dégel, fit partie de milliers d'ouvriers qui travaillèrent sur un des innombrables chantiers qui s'échelonnaient entre Tomsk et Vladivostok. En vingt chapitres : le voyage, l'arrivée, le chantier, le village, etc, Carlo Sgorlon évoque le quotidien dans la taïga, les épisodes tragiques, les interminables nuits sibériennes, les conditions de vie extrême. Mais aussi, la communauté villageoise chaleureuse, si diverse avec les Tartares et les Mongols. Le travail avait créé un socle unificateur qui avait fini par briser la coquille de la solitude. Carlo Sgorlon livre une réflexion sur l'inexorable avancée du progrès et ses doutes sur la modernité. Un roman magnifique. Broché. Format : 15,5 x 24 cm. 312 p. 22,90€. P.M.