Bertin / Editions de Fallois

Mardi, 18 Décembre, 2018 - 09:02

Ou la naissance de l'opinion...

Première biographie de Bertin l'Aîné. Tout ceux qui étudièrent l'histoire de la peinture française connaissent le visage de Bertin l'Aîné (1766-1841), car, il fut peint par Dominique Ingres. Jean-Paul Clément auteur de deux biographies : l'une sur Chateaubriand, et l'autre à propos de Charles X, fait renaître toute une période du développement de la presse nationale, et particulièrement, celui du Journal des Débats littéraires et politiques dirigé par Bertin l'Ainé, à partir de la fin de la révolution. Vous suivrez Bertin l'Ainé, conservateur éclairé, victime de la dictature napoléonienne, emprisonné, exilé, dépossédé de son journal par le corse obstinément furieux entre 1811 et 1814, soutien de la Restauration tout en prenant la défense des idées constitutionnelles, rallié à la monarchie de Juillet après les Trois Glorieuses, et proche de la politique de François Guizot. Mais, Bertin l'Ainé fut aussi un mécène modèle, ami des plus estimables artistes de l'époque romantique : Victor Hugo, Dominique Ingres, Hector Berlioz, et Alphonse de Lamartine. Parmi les collaborateurs les plus célèbres du Journal des Débats : Jean-Jacques Ampère (père d'André-Marie Ampère découvreur de l'électricité), Honoré de Balzac, Henri Bergson, François-René de Chateaubriand, Alexandre Dumas, Emile Faguet, Paul Féval, Anatole France, Daniel Halévy, Héron de Villefosse (auteur de l'histoire de Paris), Jules Janin, Joseph Kessel, Guy de Maupassant, Charles Nodier, Charles de Rémusat, Sainte-Beuve, Hippolyte Taine, Jules Verne, Eugène Viollet-le-Duc, etc. La presse, alors, n'était pas un magma inculte, soumis à toutes les basses besognes des politicards. Elle véhiculait des idées, des analyses courageuses face, en la circonstance, à un empereur assassin qui jeta la France dans une défaite ignoble, avec à la clef, une occupation par les armées alliées, et une dette extravagante, deux contraintes humiliantes dont le Duc de Richelieu réussit à nous défaire. Une lecture vivement recommandée. Avec un index. Broché. 371 p. Format : 22,5 x 15,5 cm. 24€. Alain Vollerin