La gouvernante suédoise / Arléa : rentrée littéraire

Mardi, 13 Septembre, 2016 - 07:01

Réussite et déclin d'une famille à la fin du XIXe siècle

Dans la collection « 1er Mille », dirigée par Catherine Guillebaud. C'est le 9e roman de Marie Sizun. L'histoire de Livia, une gouvernante suédoise. Sur le bandeau du livre, une peinture de Wilhelm Hammershoï : « Les hautes fenêtres » 1913. Ambiance… Les secrets sont exprimés avec tendresse et pudeur par Marie Sizun qui évoque ses ancêtres franco-suédois. L'action se déroule à Göteborg de 1897 à 1868, à Stockholm de 1869 à 1874, puis à Meudon en France. Le roman débute au cimetière où une enfant accompagne sa mère. Tous ces morts! La fillette se rappelle d'une vieille tante qui vivait avec eux : « conteuse née, elle aimait parler de son enfance, des siens, de leur histoire ». Son père, nobliau de la Mayenne s'était installé en Suède. Il avait épousé une jeune suédoise. Puis, il était revenu en France avec sa famille. Voici l'histoire du grand-père de la narratrice, de sa femme Hulda et de sa maîtresse, la gouvernante Livia. Quel rôle eut-elle? Lecture conseillée. Broché. Format : 21 x 14,5 cm. 320 p. 20€