Les 99 jours de Cohn-Bendit / L'Archipel

Lundi, 16 Avril, 2018 - 09:48

Histoire du gouvernement révolutionnaire (30 mai-7 septembre 1968)...

Dans ce livre de politique-fiction, Vincent Quilvy, historien et journaliste, avec l'aide de Jean-François Ival, nous interroge : Et si mai 68 avait triomphé... Vous assisterez à l'indigne errance de ce médiocre général Charles De Gaulle, réfugié chez le général Massu, alors très méconnu, et injustement méprisé. Les auteurs réussissent à faire ce que les protagonistes eux-mêmes n'obtinrent jamais, la nomination de Pierre Mendès-France à la charge de Premier ministre, de toutes façons trop lourde pour lui. Il faut lire, en parallèle, les Mémoires du préfet, Maurice Grimaud. Beaucoup des acteurs de cette sarabande frénétique donnèrent de multiples occasions de nous décevoir : Serge July, Chaban-Delmas, la girouette Bernard Kouchner, et surtout, Daniel Cohn-Bendit, triste caricature des espoirs les plus élevés. Je me souviens du mépris, dans lequel, nous tenions, François Mitterrand, le pitoyable ami de René Bousquet, et de Jean-Paul Martin exécuteurs des rafles du Vel d'Hiv pour le maréchal Pétain, et le nazi, Hitler. Les événements de 1968 sont une terre fertile pour tous les récits à même les plus démentiels. Celui-ci, en une époque qui dit tout et son contraire, où on va chercher la bonne parole chez « Bailleroux » et l'opportuniste Luc Ferry, en est un généreux exemple ! Broché. 256 p. Format : 22,5 x 14 cm. 18€. Alain Vollerin