Les Français et moi / Flammarion

Jeudi, 20 Avril, 2017 - 11:28

Chroniques drolatiques (enfin j'espère)...

Je n'ai jamais ri devant les ambiguïtés drolatiques de Philippe Chevallier et Régis Laspalès. Ils vieillissent, et me laissent toujours aussi indifférent. Et pourtant, l'humour de Philippe Chevallier fait rire. Ma compagne Paule, riait aux larmes. Rien à dire. Mais, ne tirons pas le rideau. En fait, je crois que Philippe Chevallier atteint un sommet de drôlerie, lorsqu'il est méchant, un peu, ou même, beaucoup, en douce, sans en avoir l'air. Ici, Philippe Chevallier ajouterait : Et la chanson...Voici bien, ce qui me le rend insupportable ! Je crois savoir que Philippe Chevallier collectionne les œuvres d'art, même contemporaines. Pourtant, il n'hésite pas à se lancer dans une dénonciation à la Philippe Chevallier, c'est à dire, d'un premier degré extrême, pour ironiser, comme le font tous les balourds à propos de la Biennale d'art contemporain de Lyon. Lourdaud, Philippe Chevallier lance : « heureusement que c'est tous les deux ans, sinon,ce serait une annale ». Quand, je vous disais que Philippe Chevallier pouvait être méchant. Il l'est avec justesse, à propos de Roselyne Bachelot, surgie des nuits obscures de Paris, pour finir à l'exemple de Marthe Richard (n'oublions pas que Marthe Richard était une dangereuse pute, jeune, elle avait filé la chtouille à toute sa ville natale, Nancy. Liée à la collaboration, elle organisait des partouzes avec la Gestapo dans son appartement parisien) en opposante à la prostitution. Roselyne Bachelot veut châtier les clients. Bientôt, voudra-t-elle les châtrer ? Prête à toutes les ingratitudes, comme elle le fit avec François Fillon, Roselyne Bachelot est une délatrice payée par Patrick Drahi, le nouvel empereur des médias. Achetez ce livre. Je sais qu'il est possible de rire à la lecture des chroniques drolatiques de Philippe Chevallier. Broché. 364 p. Format : 24 x 15 cm. 20,90€. Sachez que Philippe Chevallier sera seul en scène au Théâtre Edgar, à Paris, jusqu'au 24 juin 2017 www.theatre-edgar.com