Prisonnière de l'île glacée de Trofimovsk / éditions du Rocher

Vendredi, 21 Avril, 2017 - 09:01

Les mémoires de Dalia Grinkeviciuté (1927-1987)...

Ce récit est celui d'une femme qui avait 14 ans, lorsqu'elle fut déportée avec sa mère et son frère, sur ordre de Staline dans l'île gelée de Trofimovsk, au-delà du cercle polaire. 14 600 lithuaniens subiront le même destin abject. Ils pratiqueront des travaux très durs, sans vêtements adaptés, sans nourriture correcte, ni abris chauffés. Dalia écrivit ses mémoires après son évasion avec sa mère, en 1949. Comment ne pas être révolté ? Comment ne pas penser devant le spectacle d'un Jean-Luc Mélenchon bêlant à la télévision, faux orateur, mais, véritable agent du Parti communiste français, à ces horreurs générées par les théories des bolchéviques partisans de Lénine, et de Trotsky, et par leur sanguinaire descendant, Joseph Staline. Oui, il est impossible d'être communiste en France, aujourd'hui ! C'est une infamie. C'est un mensonge, et, en soutenant, Jean-Luc Mélenchon, Philippe Poutou et Nathalie Artheau, les médias et les sondeurs trompent la vigilance des électeurs français, et surtout, de notre jeunesse, naturellement tournée vers toutes les promesses de changement. Le tragique récit de Dalia est illustré par les dessins de Gintaudas Martynaitis, rescapé de l'enfer de Trofimovsk, où il fut prisonnier dès l'age de six ans.Contient un cahier d'illustrations et de documents photographiques. Une lecture recommandée, pour ne jamais oublier les méfaits inhumains de Joseph Staline et de son système répressif. Lisez ces mémoires d'une déportée dans les camps sibériens. Broché. 333 p. Format : 21,5 x 14 cm. 21,90€.