Un été avec Machiavel / Editions des Equateurs

Mardi, 11 Juillet, 2017 - 10:32

Machiavel un faire-valoir galvaudé...

L'auteur, Patrick Boucheron est professeur au Collège de France, titulaire de la chaire Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècles. Il a récemment dirigé l'Histoire mondiale de la France publiée au Seuil. Un été avec Machiavel fut à l'origine une série d'émissions de radio diffusée, durant l'été 2016, sur France Inter. Il est des hommes qu'on dit « Grands » et, qu'on ne cesse de prendre en référence, comme Charles de Gaulle, et Machiavel. Certains, comme François Mitterrand se faisait orgueil d'avoir lu, et compris, Machiavel. Hélas, ses amitiés coupables, et impardonnables, avec ceux qui ordonnèrent, et organisèrent la mort de plus de 30 000 juifs anéantissent à jamais tout l'intérêt qu'on pouvait lui porter. Si, le machiavélisme se limite à l'opportunisme en politique, alors, oui, François Mitterrand fut un disciple de Machiavel. Heureusement, Patrick Boucheron ne borne pas la pensée de Machiavel, à cet usage du compromis, qui donna à la France quatorze années de consensus mou. Dans notre actualité politique, nous voyons Manuel Macron, disciple prononcé de Machiavel, croire que pour être un grand stratège, à la manière du « Prince », il faut être méprisant envers le peuple, comme le fut son prédécesseur, François Hollande tartandouille. Il semblerait que Manu Macron qui a dupé les idéaux d'une jeunesse trop naïve, fasse de cette déclaration de Machiavel son plan d'action : « Tenter la fortune car elle est l'amie des jeunes gens et changer selon le temps. » Je ne serais pas surpris d'apprendre que Jacques Attali, qui fut un conseiller occulte de Macron, connaisse et pratique cette formule déloyale. Pour compléter votre connaissance de Machiavel, peut-êtrelirez-vous : « Discours sur la première Décade » de Tite-Live, souvent cité par Patrick Boucheron. Avec Machiavel, ou sans lui, l'échec prévisible de Manu Macron accélérera la faillite économique et morale de la France. Imaginez l'état d'un pays, où toute une partie de la jeunesse découvrira les vertiges d'un échec inévitable, nourri de médiocres alliances, du culte du Coup d'Etat, etc. Hélas, le machiavélisme aura porté vers la déchéance les amateurs de stratégies « politichiennes ». Broché, couverture avec rabats. 147 p. Format : 17 x 11 cm. 13€.