Incontournable exposition au Musée Jean Couty, Robert Doisneau et Jean Couty…

Mardi, 27 Octobre, 2020 - 15:11

Portraits d’artistes et vues de Lyon…

Charles Couty devant Picasso à Vallauris photographié par Robert Doisneau…

En 1950, Edmonde Charles-Roux (1920-2016), écrivain récompensé par le prix Goncourt, en 1966, pour son roman « Oublier Palerme », épouse du maire socialiste de Marseille, Gaston Deferre, alors directrice des pages culture de la revue Vogue, envoya Robert Doisneau (1918-1994) à Lyon, pour un reportage sur la vie artistique lyonnaise. Le commissariat de cette extraordinaire exposition, aux vertus pédagogiques, fut assuré par Clotilde Scordia, historienne de l’art. Nous retrouvons René Deroudille (1911-1992), et, Jean Couty (1907-1991) unis dans la même amitié dans le fascicule publié par le Progrès à l’instigation de Charles Couty, un remarquable effort, ainsi que la publication d’un supplément de la revue Beaux-Arts. Deux ouvrages disponibles à la librairie du musée, abondamment achalandée. Vous verrez, aussi, une vidéo rare que nous avions réalisée, en 1995 avec René Deroudille, dont le fils, Jean-Albert épousa Francine Doisneau. Notre film fut tourné au moment où Robert Doisneau publiait ses Mémoires intitulées avec humour  « A l’imparfait de l’objectif ». Parmi les fabuleuses images accrochées aux cimaises, des portraits de Pablo Picasso à Vallauris, César à Villetaneuse, Bernard Buffet à Paris en 1953, Fernand Léger le voisin à Montrouge, Alberto Giacometti dans son tout petit atelier, Georges Braque à Varengeville, Niki de Saint-Phalle, et deux documents irremplaçables : A l’Académie du Minotaure autour de René-Maria Burlet et son épouse : René Deroudille, Jacques Grange, Jacques Bouget, Paul Régny, etc, et une image prise à la brasserie du Lion d’Or, où nous reconnaissons : Georges Salendre, Marcel Michaud admirable animateur de la galerie Folklore, Jacques Laplace, Joseph Jolinon le romancier, Marcel Saint-Jean, le critique d’art Marius Mermillon membre du groupe Ziniar, et le célèbre Jean Couty. Une image surprenante confirme que Jean Couty avait bien rencontré la perle noire du music-hall français, Joséphine Baker (1906-1975). Je tiens à souligner la présence d’un document rare, la place Bellecour pleine de loueurs de chaises devant la carriole tirée par un âne courageux qui faisait le bonheur des enfants, dont je fus souvent dans les années cinquante, accompagné par mon arrière-grand-mère Marie-Louise. Autres photographies à voir de toute urgence en famille ou avec vos amis : André Vigneau, Marcel Duchamp, son frère et sa sœur, Jean-Paul Riopelle, Roberto Matta, Jean Tinguely, André Derain, Sempé, Hans Arp, Jacques Prévert, Robert Giraud, Maurice Utrillo, Jean Fautrier, Foujita, Gabriel Chevallier, Edouard Herriot, etc. Une photo : les Petites filles, évoque pour nous l’inoubliable couverture du livre réalisé avec Blaise Cendrars : la Banlieue de Paris (1949). La juxtaposition de quelques-uns des plus puissants chefs-d’œuvre de Jean Couty : le 8 décembre 1963, Bellecour sous la neige, Dôme de l’Hôtel-Dieu,1984, Bellecour, le sublime Pont Bonaparte nourri des tonalités préférées de Jean Couty les oranges et les jaunes, les Grues sur la Saône à Vaise, etc, avec les images inspirées de Robert Doisneau confirment la haute valeur de cet événement. A voir obligatoirement ! Jusqu’au 11 avril 2021. Musée Jean Couty. 1, place Henri Barbusse. 69009 Lyon, du mercredi au dimanche de 11h à 18h. 04 72 42 20 00. Parking gratuit. Alain Vollerin