Troisième volet (1950-1990) du cycle dédié à la collection d’Anne et Michel Bosse-Platière "Trésors d’une collection privée"

Jeudi, 4 Août, 2022 - 15:11

Une exposition recommandée à la Maison Ravier. : L’Ecole lyonnaise magnifiquement représentée

Michel Bosse-Platière avec à gauche une toile d'André Chaix et à droite, une peinture de James Bansac

Il s’agit de toiles intelligemment acquises par le collectionneur éclairé, Michel Bosse-Platière. Il possède tant d’œuvres de grande qualité que je regrette encore que le Département du Rhône n’ait pas voté une subvention annuelle pour ouvrir les portes de sa demeure aux plus subtils amateurs de l’Ecole lyonnaise : tous les peintres de salon depuis la Société lyonnaise des Beaux-Arts, les Ziniars, les Nouveaux où figurent mes amis Jean Couty et Jean-Albert Carlotti, le Groupe Témoignage de Lyon que je fus le premier à remettre dans l’actualité avec l’architecte visionnaire compagnon de Tony Garnier, le peintre Louis Thomas. Une occasion inespérée de voir des chefs-d’œuvre. Plaisanterie mise à part, pour la visite subventionnée, un musée au cœur de Lyon s'imposerait pour accuellir la collection de Michel et Anne Bosse-Platière. Il faudrait une vraie volonté culturelle et sans aucun doute du courage. Heureusement, il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer, selon l'adage de Guillaume d'Orange. Cette exposition est donc une sensible possibilité d’effectuer une visite tout à la fois pédagogique et amusante d'un ensemble patiemment réuni par Michel Bosse-Platière, dont je suis assez fier qu’il reconnaissance l’influence dans ces choix de tous mes ouvrages depuis le Salon de Lyon jusqu’aux Sanzistes en passant par les Nouveaux et Le Grand Livre de l’Ecole des Beaux-arts de Lyon. Signalons aussi que Michel et Anne Bosse-Platière firent une donation de 41 tableaux de Ravier et ses amis dont la constitution doit être complimentée chaleureusement. Je suis assez heureux d’écrire, que sans le travail que nous avons effectué depuis quarante ans avec mon épouse Paule, un tel hommage aux artistes lyonnais nous enchante au plus haut point. Parmi les 44 artistes exposés : André Cottavoz, avec un portraiten haute pâte de sa première épouse Simone Bret, Henri Lachieze-Rey et un éblouissant portrait de Jacotte Adilon, l’admirable Jean Fusaro, Antoine Sanner, Paul Philibert-Charrin, Pierre Doye, Paul Clair, Jacques Truphémus, Raymond Grandjean, Cricor Garabetian, Henri Jaboulay, Robert Ascain qui faisait l’admiration du regretté Jean-Jacques Lerrant, Pierre Jacquemond, Henri Ughetto indépendant jusqu’à l’obsession, Charles Giaume, l’inégalable compositeur de bouquets Edouard Dougy vraiment trop méconnu, Myriam Bros artiste hors normes, Jules Flandrin et sa romantique petite fille à la robe rose, etc. Applaudissons une fois encore, la détermination du collectionneur Michel Bosse-Platière dont la patience est récompensée. Cette exposition en étant la preuve. Achetez le catalogue qui regroupe les trois expositions de 1800 à 1990. Il mérite une présence dans votre bibliothèque. Un événement réjouissant à l’heure où les meilleurs s’offrent en partage. Si nécessaire n’hésitez pas à vous sustenter sur la route dans le restaurant Beurre Noisette à Lucenay, où Pauline concocte de bons plats comme nous les aimons. Une carte courte qui privilégie les produits frais, renouvelée en permanence. Ce jour-là, 3 août, nous avons dégusté un gaspacho de fève à l’huile d’olive chantilly au citron confit, et presa de porc grillée, polenta crémeuse. Il est prudent de réserver (09 53 09 19 24). Plus une seconde à perdre. Partez en famille ou entre amis visiter l’exposition "Trésors d’une collection privée" jusqu’au 13 novembre 2022. Maison Ravier. 302 rue Ravier, Morestel mercredi-dimanche 14h-18h. 04 74 80 06 80 www.maisonravier.fr. Alain Vollerin – Mémoire des Arts