Une des provinces du Rococo / In Fine

Mardi, 12 Novembre, 2019 - 14:40

La Chine rêvée de François Boucher…

Il s'agit du catalogue de l'exposition présentée au musée des beaux-arts et d'archéologie de Besançon, dont le commissariat général fut assuré par Nicolas Surlapierre, directeur des musées du Centre, publié sous la direction du responsable de l'institution, assisté de Yohan Rimaud, commissaire, Alastair Laing, commissaire associé, et, Lisa Mucciarelli, assistante scientifique. Parmi les nombreux contributeurs : Pierre Rosenberg, Françoise Joulie, Maris-Laure de Rochebrune, Jean Vittet, Adrien Bossard, Vincent Bastien, etc. Contient une préface du ministre de la Culture, Franck Riester, du maire de Besançon Jean-Louis Fousseret, et, de Pierre Rosenberg de l'Académie française. Stéphane Castellucio analyse le goût pour l'Asie de François Boucher, né à Paris, le 29 septembre 1703. Son goût pour l'Asie, est une incursion méconnue de dix ans, dans une production artistique longue d'un demi-siècle. La consommation d'objets asiatiques de François Boucher se poursuivra, jusqu'à sa mort, mais, les sujets chinois peints, dessinés ou gravés figurent tous dans sa production entre 1731 et 1757 environ. Une admirable initiative, fruit du remarquable travail de recherche des conservateurs de musées, désormais, plus savants que les historiens. Avec un index. 270 illustrations subtilement reproduites et mises en page. Relié, couverture Integra. 303 p. Format : 28 x 22 cm. 29€. Musée des beaux-arts et d'archéologie de Besançon, jusqu'au 2 mars 2020. Alain Vollerin