Cocteau sur le rivage / arléa

Jeudi, 10 Janvier, 2019 - 11:26

Des poètes fragiles, et Cocteau en larmes...

Collection : la Rencontre. Olivier Rasimi, après des études de philosophie à la Sorbonne, se tourna vers la musique, et devint guitariste d'un groupe pop, publié par Barclay. Il fut galeriste spécialisé dans le dessin ancien, et publia un premier roman, en 2014, Le Silence de la chair, aux éditions Le Passage. Il travaille actuellement sur un projet, très estimable, à priori, de monographie dédiée aux Vierges à l'Enfant dans l'art occidental. Olivier Rasimi a trouvé les mots pour dire le chagrin immense de Jean Cocteau, après la mort du jeune poète, Raymond Radiguet, emporté par la typhoïde, le 12 décembre 1923. Qui se souvenait de Raymond Radiguet, avant cette judicieuse publication ? Les gilets jaunes ? Les amis de Jean-Luc Mélenchon, encore moins ? Gérard Collomb, non plus, trop préoccupé par les conséquences de sa démission saugrenue, et néanmoins, honteuse ? Le boxeur surexcité qui attend en prison la valeur de sa condamnation ? Alors, nous devons remercier, Olivier Rasimi, et vous conseiller cette lecture épique. Une excellente idée de cadeau ! Broché. 168 p. Format : 20,5 x 12,5 cm. 17€. Parution le 7 février 2019. Alain Vollerin