Terra Alta / Actes Sud

Mardi, 11 Mai, 2021 - 18:16

"Terra Alta", premier volet de la série “Melchor Marín”

Le personnage de Javier Cerca, Melchor Marín, un homme blessé et un policier passionné de littérature, doit enquêter sur le meurtre d’un couple d’industriels catalans. Son investigation exalte ses angoisses auxquelles il doit faire face. Ex repris de justice, c’est en prison qu‘adolescent il a découvert les livres grâce à un détenu. Le roman de Victor Hugo, « Les Misérables » fut une véritable révélation. Le livre devint son vade-mecum, et c’est curieusement le personnage de Javert qui le touche le plus. Melchor est le fils d’une prostituée assassinée pendant qu’il était en prison. Il a juré de retrouver ses meurtriers. C’est la raison pour laquelle il suit des études pour devenir policier. Le jeune Melchor devient un héros après une action d’éclat où il tue plusieurs terroristes. Il est déplacé momentanément pour sa sécurité en Terra Alta, terres de l’Ebre, à l’extrême sud de la Catalogne, un coin reculé et tranquille. Là, il tombe amoureux de la bibliothécaire avec laquelle il a une petite fille, et refuse de retourner à son ancien poste. Pourtant c’est à cet endroit réputé paisible que quatre ans plus tard, il va mener l’enquête sur l’assassinat odieux après des tortures exécrables, d’un couple de nonagénaires. Il s’agit du patron d’une grande usine de cartonnage aux multiples succursales. Un empire dirigé de main de fer. Pas d’effraction. L’assassin est donc parmi les proches collaborateurs ou la famille. L’affaire va devenir toxique et atteindre des sommets de tension. Melchor va devoir faire sien le dilemme de Jean Valjean : “Rester dans le paradis, et y devenir démon, rentrer dans l’enfer, et y devenir ange !”.  Lecture recommandée. Collection Lettres hispaniques. Traduit de l’espagnol par Aleksandar Grujicic et Karine Louesdon. Broché. Format : 14,5 x 24 cm. 320 p. 22,50€. Paule Martigny. Mémoire des Arts